Afaraf  
Méthode de
langue afare


























[haut de page]
























[haut de page]
























[haut de page]
























[haut de page]






Au marché

AFARFRANÇAIS
Nikoola qadaaga gexa.
Wo'kkel (woo ikke) kudra xaamita. Qadaaga-barra illuk walala:
Nicolas va au marché.
Là-bas, il achète des légumes. Il discute avec la vendeuse:
Nikoola: Bataatak kiilo maa gideh limmossa ? Nicolas: Combien vends-tu le kilo de patates ?
Qadaaga-barra: Kiilo booluh limmoysa. Vendeuse: Je vends un kilo cent francs.
Nikoola: Booluk addah yoh m'oobissa ? Nicolas: Tu ne veux pas me baisser le prix?
Qadaaga-barra: Maley, booluk addah limmoysek, xeefo edde mayyu. Vendeuse: Non, si je vends en-dessous de cent francs, je n'ai plus de bénéfice.
Nikoola: Bas, siidica kiilo yoh keel. Nicolas: Bon, pèse-moi trois kilo.

Vocabulaire:

qadaaga le marché
kudra les légumes
xaamitiyya acheter
limmoysiyya vendre
bataata les patates
kiilo un kilogramme
illuk avec
walaliyya discuter, converser
addah en-dessous
aleya pour appeler un homme agé
oobissiyya baisser, faire descendre
maley non
yey oui
keeliyya peser
xeefo le bénéfice



Allons boire un jus de fruits !

AFARFRANÇAIS
Caxa-mixi xamuumi Au jus de fruit
Casan bakaareh. Kay kataysa Kristoof illuk caxa-mixi xamuumih gexa. Wo'kkel taama-baxuwwah seeca : Hasan a soif. Avec son ami Christophe, il va au jus de fruit. Là-bas il appelle la serveuse:
Casan: Aytà, am ! Hassan: Heh mademoiselle, viens !
Taama-baxuwwa: Maca faxxaanah ? Serveuse: Que voulez-vous ?
Casan: Caxa-mixi xamuumih maca tanih ? Hasan: Qu'as-tu comme jus de fruits ?
Taama-baxuwwa: Liim xamuumiiy, daytuun xamuumi kee mango xamuumi inkih tan. Serveuse: Du jus d'orange, du jus de goyave et du jus de mangue, il y a tout.
Casan: Kristoof, atu maca taaqubeh ? Hassan: Christophe, que bois-tu ?
Kristoof Anu liim xamuumi faxa. Christophe: Moi je veux du jus d'orange.
Casan: Bas, yoh kaadu liim xamuumi bah !
Maa gidey, liim koboyya ?
Hassan: Bon, moi aussi apporte-moi du jus d'orange.
Combien, le verre de jus d'orange ?
Taama-baxuwwa: Liim xamuumih koboyya boolu. Serveuse: 100 FD le verre de jus d'orange.

Vocabulaire:

caxà : l'arbre
mixa : le produit, le fruit
xamuumi : le jus
kataysa : un ami
bakaareh : il a eu soif
wo'kkel : là-bas
taama-baxuwwah : la femme qui travaille (la serveuse)
taama-awka : le serveur
seeciyya : appeler (seeca : il appelle)
aleya : pour appeler un homme agé
ayka : pour appeler un jeune homme
aytà : pour appeler une jeune femme
koboyya : un grand verre
figgan : une tasse de thé, de café (saahi-figgan, buni-figgan)

Les fruits:

daytuun : la goyave
liim : l'orange
cab-cab: la pastèque
liim caamud : le citron (l'orange acide)
mango : la mangue
muus : la banane
tufac : la pomme (mot arabe)
tamira : la datte, les dattes
kusura : la jujube

Les légumes:

bataata : la patate, la pomme de terre
baaro : le poireaux
tamatim : la tomate
tooma : l'aïl
basal : l'oignon
karoot : la carotte
shu : le chou


A la poissonnerie (Kullum-qari)

AFARFRANÇAIS
Cemeeda: Kullum maay lito ? Héméda: As-tu du poisson ?
Numu: Yeey, kullum liyoh : qali-kusar, durub, akronta, qagli, qas-baxà, inkih tan. L'homme: Oui, j'ai du poisson : mérou, dorade, barracuda, , rouget, il y a de tout.
Cemeeda: Gersi baddi-mixa maay lito ? Héméda: As-tu des fruits-de-mer ?
Numu: Sangayya, kundul, lidda, inkih liyo. L'homme: Du crabe, ,de la tortue, j'ai de tout.
Cemeeda: Atu akronta maa gideh limmossa ? Héméda: Combien vends-tu le barracuda ?
Numu: Anu akronta malcinabooluh limmoysa. L'homme: Je vends le barracuda 700 francs.
Cemeeda: Qali-kusar maa gide hay ? Héméda: Combien coûte le mérou ?
Numu: Qali-kusar koona boolu. L'homme: Le mérou cinq cents francs.
Cemeeda: Bas, qali-kusar cabbat kee sangayya lamma kiilo yoh bah. Héméda: Bien, donnes-moi un barracuda et deux kilos de crabe.

Vocabulaire: